Filet du diable

le

URLhttp://www.filetdudiable.com

Description tirée du forum ~ « Potter est mort ! » La rumeur se répandit dans une nuée de murmures. Poudlard, déjà meurtri, était maintenant à terre, et face à cette écrasante nouvelle ne pouvait se relever. Une armée aux visages striés de larmes, dont l’unique espoir venait de s’éteindre, ne faisait pas le poids face à la liesse du sombre clan. Les mangemorts vainquirent, et leur maitre dans sa toute-puissance s’imposa en monarque absolu. Le 2 mai 1998, un nouvel ordre était définitivement établi : celui de la terreur.

La résistance écrasée, les mangemorts n’eurent pas de mal à mettre en place leur dictature, en plaçant au sommet de la hiérarchie le Lord. Reposant sur la peur, et l’absence de vraie résistance, le régime se solidifia au fil des années, de sorte qu’une fois une nouvelle génération arrivée, il fut établi que les sang-bourbes, si ils sont tolérés, ont un rang-inférieur dans la société, et ne peuvent pas aspirer à plus que ce qu’on leur propose. Les sang-purs sont les maitres, donnant par instant l’illusion d’une forme d’oligarchie. Les sangs-mêlés, eux, n’ont pas lieux d’être, l’union entre un sang-pur et un sang-de-bourbe étant formellement interdites par les traités de protection de la pureté du sang. Toute progéniture issue de cette basse union se verrait devenir la propriété du ministère. Peut-être avez-vous en mémoire l’histoire de Moise et des égyptiens peu clément avec les nourrissons hébreux. Rappelez-vous-en, imaginez le pire, et vous frôlerez la vérité.

Une nouvelle société hiérarchisée, et aux politiques ségrégationnistes donc, mais ne vous en faites pas le ministère est là et entend bien pour vous vendre du rêve. On agite devant les sang-de-bourbe le subtil espoir qu’un jour eux aussi auront le droit d’être des sang-purs. Pour cela, il faut attendre quelques générations, et surtout être un bon citoyen bien obéissant pour que leur sang se purifie. La possibilité d’ascension sociale est le ciment du régime, l’espoir soude, perdez-le et vous perdez la bataille.

Le climat de terreur a eu le mérite de ramener la paix sur le monde des sorciers, facilitant les réformes d’un ministère ayant désormais carte blanche. Poudlard fut la pièce maitresse de leur œuvre, le projet de suppression des maisons avorta très vite. S’il était cher au seigneur des ténèbres, l’attachement profond de la population à ces institutions fut plus fort. Pas qu’il soit vraiment question ici d’une faiblesse de Voldemort, non c’est davantage de la diplomatie, une forme de clémence, rien de plus et rien de moins. Poudlard est donc devenue, avant d’être une école, le lieu d’endoctrinement et d’instrumentalisation. Les programmes scolaires ont été révisés, et le corps enseignant méticuleusement choisi par le gouvernement. Si certaines matières sont assez semblables à celles d’autrefois, à l’instar de la métamorphose, l’art des potions, des enchantements et sortilèges, ou encore la pratique de la botanique, d’autres ont été complètement dénaturées. C’est le cas de l’histoire de la Magie, qui s’apparente davantage à l’entretien d’un culte du Lord et de ses comparses ainsi qu’une légitimation de leurs actes, qu’à l’étude objective de faits passés. Lors des cours d’histoire de la magie sont également étudiées les relations sorciers-moldus. Ces derniers sont décrit comme inférieurs, et ces parenthèse dans les cours servent avant tout à attiser une haine sans-borne à leur égard. La défense contre les forces du mal, s’est mue en cours de maléfices et sortilèges de combat. Une nouvelle matière réservée aux élites sorcières a également fait son apparition : La Magie Noire.

Pendant vingt ans cette dictature lisse ne connut aucune réelle atteinte, le clan des sang-purs plus uni que jamais paraissait invulnérable. Seul un point restait problématique, si Voldemort était surpuissant, et maitre du bâton de la mort, il restait mortel. Tous ses horcruxes ayant été détruits, et son âme était bien trop meurtrie pour être à nouveau scindée. La fin du conflit marqua donc le début d’une nouvelle quête de l’immortalité. Tous les plus grands chercheurs du département des mystères s’attelèrent à la tâche, rivalisant d’ingéniosité, exhumant les vieux mythes, frôlant parfois la réussite. En vain, car le 2 mai 2018 le Lord s’éteignit dans de mystérieuses conditions.

Son corps reptilien fut découvert inerte dans ses appartements au petit matin, en étant dépourvu de sa précieuse baguette. La malédiction de la relique avait encore frappé. A ce jour, bien que neuf mois se soient écoulés, nul ne sait qui a bien pu assassiner le Lord, ce n’est pas faute de chercher, mais l’incident a donné suite à une multitude d’évènements venant ébrécher ce régime jusqu’alors solide. La mort de son leader montrait au grand jour la vulnérabilité des mangemorts, faisant renaitre de ses cendres un ancien ordre, mais surtout un concept perdu depuis deux décennies : l’espoir d’une vie sans terreur. En une poignée de semaines cette idée germa, en deux fois moins de temps la résistance se cristallisa.

Pour l’heure le gouvernement ne fait rien, c’est tout juste s’il l’aperçoit. Il faut dire qu’on ne peut pas s’entredéchirer et régler des problèmes. Car oui, l’assassinat du Lord a fait émerger un problème de taille, celui de sa succession. Voldemort, aspirant à l’immortalité, n’avait absolument pas songé à désigner un héritier. Deux mouvements s’opposent actuellement en se disputant l’héritage de Lord Voldemort. Les premiers entendent laisser les choses telles qu’elles sont, en ne poussant pas plus loin la dictature. Les seconds ont plus d’envergure et aspirent à une domination non pas que sur les né-moldus, mais également sur les moldus. Sombre projet, qui se passe la plupart du temps de l’opinion du ministère puisque un petit groupe d’extrémistes « L’ombre de la rose noire » multiplie les attentats contre les populations moldus afin de déstabiliser leur ordre géopolitique. En parallèle de ce conflit de succession, se profile la lutte pour la liberté et un monde meilleure, ce courant de pensé est mené par l’ordre du phénix fraîchement reformé.

C’est donc un monde bien sombre que ces deux décennies nous ont livré. En ces temps agités, de nombreuses nouvelles questions font leur apparitions : Que va-t-il advenir du monde ? Une guerre au sein du ministère est-elle inéluctable ? Qui sont ces personnes qui se font appeler « l’ombre de la rose noire » ? Mais surtout il est l’heure de faire un choix, rejoindrez-vous la rebellions dans l’espoir de jours meilleurs ? Ou bien laisserez-vous séduire par les parfums envoutant de la rose, et de la conquête du monde moldu ? Choisirez-vous la neutralité en protégeant l’ordre actuel ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s